Une académie pas comme les autres !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bloody Hells • « FINISH »

Aller en bas 
AuteurMessage
Aleksei B. Hells

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 11/05/2010

Feuille de personnage
Surnom: Bloody
Maladie: Syndrome de Renfield
Relationships:

MessageSujet: Bloody Hells • « FINISH »   Mer 12 Mai - 9:38

    ALEKSEI BLOODY HELLS
    Bloody-Chow

    ____
    Rosario + Vampire • feat moka akashiya










    NOM & Prénoms :
    Aleksei Bloody Hells; tout du moins c'est le nom que l'on lui associe, en réalité, elle se refuse à donner son véritable nom, effrayée à l'idée de se perdre elle-même dans une identité qui ne lui correspond absolument pas. Ainsi, je donne ces pseudonymes comme si ils lui étaient véridiques, mais ne vous y fiez pas, elle comme nous ne savons pas qui elle est vraiment.



    Âge : 14 ans, 3ème Année.


    Nationalité :
    Elle est née en Italie, mais n'a à vrai dire aucun souvenir de ce pays qui lui semble fort lointain à présent. Elle a grandit trois ans à Berlin, puis à déménagé dans le sud de la Suède avant de s'installer à Londres et de rechercher un semblant de réconfort sous le brouillard de l'écosse. Je pourrais alors affirmer, qu'elle est une Italienne, de naissance du moins.



    Niveau Scolaire :
    Hétéroclite, absentéiste, et pourtant assidue, elle ne comprend pas l'intérêt d'aller en cours, ni la satisfaction de ne pas y aller. Elle s'y rend lorsqu'elle se retrouve devant la salle de classe, et travail lorsqu'elle ne trouve rien d'autre à faire : soit tout le temps en fait.

    Classe voulue : Les Originaux.


    Phrase Fétiche : « Si la justice ne fait rien pour toi, fais justice toi-même. »


    Futur Envisagé :
    Super héros, mourant pour le bien de l'humanité, après de valeureuses batailles qui lui confèreront un mérite sans pareil, jusqu'au jour où ne supportant plus d'être ainsi glorifiée et adulée, elle ne se tue.



    Club(s) Espéré(s) : Club de Magie Noire: ; Club de Musique ; Club de Mode








    WHO ARE YOU ?

    • Un super héros se définit par ses actions mettant en avant un courage évident. Un héros n'a peur de rien, et ne saurait se complaire dans la médiocrité de la pitié ou de la compassion. Il se laisse uniquement porter par l'envie de protéger les siens, ce qui le mène à des combats d'une violence extrême, et à une victoire remporter grâce à la profondeur de sentiment d'espoir et d'amour intense qui le lit à ceux qui le regardent de loin en espérant. Parfait, en tout point, il ne semble être la victime d'aucun orgueil ou rapacité qui le mènerait à terme à se replier sur lui-même et à découvrire la haine des autres et la méfiance. Un héros, c'est un robot de muscles, apathique et sans aucun doute anormal. Pourtant, tout cela constitue l'idéal de Bloody-chow, qui ne souhaite en permanence que de sortir de ce moule d'élèves dans lequel elle est enfermée, pour se dévoiler au grand jour comme étant le sauveur de l'humanité. Persuader de n'avoir aucune peur, à part la peur de la peur elle-même bien qu'elle n'ose point se l'avouer, elle se met dans des situations d'une stupidité insensée et se trouve être d'une insouciance évidente. Lunatique au possible, elle d'un naturel colérique, et masochiste qui font d'elle une fille tantôt adorable, tantôt garce et manipulatrice. Loin d'être douée dans les domaines qui la préoccupe, elle ne se rend pas même compte de l'ironie qui dépeint son être et son existence entier. Elle se souhaiterait altruiste, gentille, et généreuse. Elle aimerait avoir la patience pour écouter ce qu'il se passe autour, et l'envie de s'intéresser aux autres. Elle voudrait pouvoir se préoccuper d'elle-même, de l'image qu'elle renvoie à ceux qui l'entourent. Elle en rêve depuis longtemps - pour ne pas dire toujours - et encore à présent. Mais à dire vrai, elle s'ennuie profondément lors de discutions entres filles. Elle ne peut s'empêcher d'être sarcastique face à la stupidité qui l'entoure. Elle est une extravertie dans le corps d'une grande timide. Handicapée des sentiments elle préfère se convaincre qu'elle ne ressent tout simplement rien. Vivant dans un mensonge opaque, elle rêve d'un ailleurs plus simple où elle ne serait qu'une héroïne, un robot fait pour sauver le monde, la terre et les Hommes. Loin d'être manipulatrice, séductrice, ni même encore libertine, elle ne s'approche que très difficilement des autres, préservant le secret, l'anonymat de sa double - vie ( comme le font Batman, Superman, ou Catwoman ). Elle parle beaucoup, bien qu'il n'y est généralement personne pour l'écouter à part elle-même, et trouve dans la solitude un certain réconfort. Bien que souvent la chaleur humaine, des autres, et leurs regards de reconnaissances à son écart lui manquent. Elle aime se mêler à la foule souvent, à chercher à se reconnaitre dans le regard de certains, à comprendre ceux qui font partis de son univers - bien qu'ils n'en aient pas conscience -. Et plus encore, la jeune demoiselle suit sa vie sous l'oppression d'un enseignement stricte. Comme tous les justiciers masqués elle a sa propre ligne de conduite, et celle-ci se révèle passablement simple : la société n'est qu'une mascarade, et en réalité, il n'y a que les Hommes pour sauver les Hommes. La justice doit être faite purement et simplement par la torture et la mort parfois radicale. Les plus démunies, faibles, doivent être protégé en premier. Et surtout, l'on n'attaque jamais un ennemi de dos, et encore moins un être plus faible que soit ...



    YOU ARE MAD.


    • MADNESS WITHIN YOU :
      Le syndrome de Renfield, au second stade de son développement ( tout du moins pour le moment, bien que ses crises la rapproche de plus en plus au stade le plus avancé ... ). Dit aussi Vampirisme, sa maladie s'accompagne d'une schizophrénie avancée lors de ses crises.
    • WILL YOU SURVIVE ? :
      Le syndrome de Renfield survient généralement durant l'enfance, après un incident mineur qui blesse l'enfant et le fait saigner. Ce dernier, découvre qu'il est excitant de boire son propre sang. C'est l'auto-vampirisme . Plus tard, un second stade la zoophagie pousse l'enfant à boire le sang d'animaux, ne pouvant plus se contenter du sien. Il recherche plus particulièrement des animaux de compagnies. Tel que le chat ou el chien. Enfin, au comble de la frénésie, l'on en vient à un dernier stade le vampirisme clinique , lorsque l'individu en vient à boire le sang d'autres individus. Pour le moment Aleksei s'en tiens à la Zoophagie, mais de plus en plus l'envie de tester de nouvelles expériences se fait sentir. Lorsqu'elle est sous la frénésie de ses envies, qui s'accompagne de crise de schizophrénie, elle revêtit une sorte de déguisement qui la font passer pour une belle vampire. Ses cheveux d'un blanc maculé, et ses lentilles rouges le font rapidement ressembler à un être des ténèbres. Elle ne semble jamais se souvenir de ce qu'elle a fait, au réveil, alors qu'elle remet sa perruque rose, et retrouve le regard émeraude qui la caractérise. Ou alors elle cherche uniquement à se persuader qu'elle ne se souvient de rien ... pour ne pas être victime d'une culpabilité affligeante. A son sens, cette maladie - bien que ne la considère pas comme tel - fait partie de son pouvoir de super héros. C'est le don qui fait qu'elle quelqu'un d'exceptionnel.




    ONCE UPON A TIME...

          « Une nuit, semblable à toutes autres nuits, naquit dans un pays reculé, une fille différente de toutes les autres filles … »


        […] elle avait de longs cheveux roux qui miroitaient à la lumière du soleil en été, et de grands yeux violets reflétant les tréfonds d’une belle âme. Elle était une virtuose, du violon et du piano, jouant depuis qu’elle eut appris à monter sur les chaises afin d’atteindre l’instrument et de tenir un archet entre ses petits doigts fins et délicats. C’était la petite fille chérie et adorée d’un grand Duc, connu dans le pays pour son amabilité et sa générosité. Les habitants n’avaient jamais connu meilleur homme que ce dernier, et la petite fille était déjà, à sa naissance, fort convoitée. »

        Assise sur mon lit, je regardais avec enchantement mon père en train de me raconter encore une fois cette histoire que je connaissais déjà de tout mon soul. Je souriais, ravie qu’il y mette autant d’énergie et de cœur, jouant d’ombres chinoises sur le pan de mur repeint récemment. Rendant ainsi plus réels encore les personnages d’un aventure cent fois contée. Et je riais, toujours, rêvant pouvoir grandir dans cet univers qui était le sien. Je rêvais d’être une jeune fille de bonne famille, d’être convoitée, et aimée de tous. J’y croyais, vraiment, profondément. J’étais une jeune fille de 6 ans, percée par les histoires fantaisistes de son père, qu’elle aimait plus que tout en ce monde. Chaque soir, comme une sorte de rituelle instaurée depuis bien trop longtemps, il venait me rejoindre dans ma chambre, alors que j’y avais été envoyée par ma mère pour dormir, et me voyant éveillée – comme toujours – il s’asseyait et m’assommait de ses dires. Je ne pensais pas vraiment que mon père puisse être un manipulateur de première, je n’aurais pas pu croire quiconque me le disant, malgré tout, je pourrais peut-être un jour comprendre pourquoi il aimait tant me conter ses histoires. L’année suivante je voulus apprendre à jouer du piano et du violon. Me trouvant peu douée, le professeur me donna un triangle – petit instrument en forme de triangle, que je me devais de frapper à des instants précis avec un petit bâton donné pour l’occasion – et j’adorais ma musique. Plus tard, j’appris à jouer de l’harmonica, du tambour et du xylophone.
        En outre, je vivais dans une petite maison, à l’âge de 6 ans nous étions installés en Suède, dans une petite ville aux prétentions écologiques, où je pouvais parler mon anglais sans gènes, sachant que dans ce pays ils maîtrisaient tous l’anglais et leur langue. J’appréciais que peu la Suède cependant, trouvant un manque d’intérêt flagrant dans la platitude de ce qui m’entourait. Tout, partout. Heureusement, il n’y avait pas assez longtemps du soleil en hiver pour que cela puisse me blaser, mais en été, je ne rêvais que d’ailleurs. Nous ne sommes que peu rester sur place. Je ne me faisais pas à cette vie-là. Les gens, suédois, étaient particulièrement froids, et peu aimables avec les étrangers. En réalité, je crois me souvenir qu’ils ne leur parlaient tout simplement pas. Ce qui n’était pas évident pour une demoiselle telle que moi qui avait empruntée à son père, sa sociabilité et son excentricité. Je pense aussi, que ce devait être dû à mon sang italien, et je crois encore aujourd’hui qu’il y avait une haute part d’hérédité nationale pour expliquer mon comportement général. Ainsi, nous déménagions lorsque j’eus huit ans pour partir dans le pays libertin par excellence : l’Angleterre. Auriez-vous pressenti l’ironie dans ma voix ?
        Alors que nous préparions les cartons pour se long voyage, je pris entre mes bras frêles celui qui renfermait la vaissellerie de ma mère. Malheureusement, je glissais sur une pierre qui se trouvait sur mon chemin, et les objets se répandirent sur le sol, et se brisèrent en des milliers de morceaux de verres qui écorchèrent mon visage et mes bras. Jamais je n’oublierais la sensation jouissive de cet élixir qui me ravit encore. Pleurant à chaudes larmes, surprises et meurtries physiquement, j’apportais à mes lèvres la blessure la plus profonde de mon bras d’où jaillissait mon sang par flots incessants. Et instinctivement je me mit à sucer ce qui s’en échappait.
        Et la frénésie me prit tout aussi tôt, suçant élégamment ce liquide de vie, provocant d'étranges réactions dans mon corps. Je fermais les yeux, gémissant, suçant d'autant plus, enfonçant mes dents dans la chair tendre de mon bras meurtri. Je ne sentais pas même la blessure, le mal qui me faisait souffrir. Rien, à part ce plaisir intense qui me rendait nerveuse et excitée.

          « elle aimait les animaux, elle possédait entre autre un magnifique cheval. Son père lui offrait des cours, car il aimait plus que tout la voir monter dans toute sa grâce... »


        Nous déménagions encore une fois, alors que j'entrais dans la dixième année de vie. Mon père a été muté en Angleterre, et c'est vers le pays des punks et des fishs and chips que nous nous dirigeons. Je n'ai jamais accroché à ce pays, bien trop de personne, de bruits et de styles s'y mélangent. Est-ce une excuse pour s'habiller comme un sac à patate ? Arrivé cependant dans ce lieu étrange, j'ai eu une envie subite de tout changer. J'ai demandé à ma mère l'autorisation pour me décolorer les cheveux. Et même si elle avait refusé je l'aurais fait quand même [ Ca me rappel quelqu'un ca T_T ]. Ainsi, cheveux blancs, regard rouge vif - je me suis fait offrir des lentilles de couleur - et lèvres pulpeuses, mon sang coulant sur mon visage, je découvre une nouvelle facette de ma personne et je comprends que je suis différente. Ce que je pensais être une lubie passagère, une sorte de préférence - comme ceux qui aiment plus que tout manger du chocolat - était en réalité le plus beau cadeau que j'eus reçu sur terre. J'avais un don, un pouvoir qui me permettrait de devenir l'héroïne dont je rêve tant depuis toujours. Il ne me manquait plus qu'un costume en cuir rouge et noir moulant qui rendrait à mon corps toute sa puissance et sa beauté.
        Mon père m'a offert un chien, pour me consoler. Me consoler de quoi me direz-vous ? J'en sais rien ... Mais ce n'est pas le plus important dans cette histoire, ni le plus intéressant. Ce chien, je n'ai pas eu le temps de lui conférer un nom, et d'ailleurs je n'aime pas les chiens. Je préfère de loin les hamsters et comme animal de compagnie les poissons. Ce chien, petit, blanc, frisé, et bruyant, mourra un soir de Septembre, alors que prise d'une crise aiguë de curiosité malsaine, j'enfonçais mes dents dans la chair de la bête. N'arrivant pas à le mordre au sang je fus obliger d'utiliser un couteau ... Je vous passe les détails macabres et peu élogieux.

        « ... la petite princesse adorée les animaux. Elle en faisait la collection, et chaque jour elle s'assurait que chacun d'entre eux avait bien tout ce qu'il lui fallait pour être heureux. De plus, son rêve eut été de travailler avec ses petits amis, et elle n'en démordait pas. Elle fera tout ce qui est possible de faire pour réaliser ses rêves, quitte à partir loin de son château pour un temps. »

        Le sang du chien est trop âpre, celui du chat trop piquant. Le hamster par contre, est de loin celui que je préfère, et c'est pourquoi je demande à ma mère de m'en offrir un tous les deux mois. Le premier est mort anémié ... nous n'avons rien pu faire pour le sauver. Mes parents, pensant soudainement que j'étais prise d'une passion certaine pour les animaux m'offrirent un poisson rouge, que je goutais. Sans pouvoir m'en nourrir. C'est le seul animal qui survit dans ma chambre, faisant des bulles dans sa boite et tournant en rond, me narguant sans cesse de son regard vide. Je le déteste.
        J'ai tenté l'équitation, mais je crois pouvoir dire que j'ai peur des chevaux. En plus, ca pue.
        Pour mon onzième anniversaire mes parents, me voyant sombrer dans une sorte de léthargie pensif, décidèrent de me faire voyager. L'écosse ... Ils m'inscrivent dans une école, dans ce pays fabuleux, et je dois dire que ce fut la meilleure chose qui m'arriva de ma vie. Arrivée là-bas je me sentis enfin dans mon monde, une sorte de chez moi que j'avais perdu de vue. Mais je le retrouve enfin, et je dois dire que l'idée même d'attaquer ma troisième année dans cette superbe école me réjouit plus que je ne saurais le dire ... J'ai les crocs.





    AND IN REAL LIFE...

    • VOUS ÊTES FOU : Or ... maybe not XD
    • C'EST QUOI VOTRE JOLI SURNOM : Tu le sauras pas =P « pour l'instant seulement ... T^T »
    • ET V'Z'ÊTES VIEUX, OU PAS : Très trèèèèèèès vieux 8D MWOUHAHAHA
    • OU AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM: Je ne révèle jamais mes sources =O
    • AUTRE CHOSE A DIRE : Ca fait longtemps, longtemps, longtemps que j'ai pas été sur un forum manga >.< Dis donc ,dis donc 8D Il était peut-être temps que je m'y remette T_T M'enfin ... Ceci dit je suis contente d'être parmi vous. Et peut être que je vais enfin pouvoir terminer un Rp avec ma DwiDwi-chan =P




    Dernière édition par Aleksei B. Hells le Lun 24 Mai - 16:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian D. O'Ryan

Prince
« It's a Pleasure to Serve you »
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Surnom: Prince ~
Maladie: Dysmorphophobie
Relationships:
MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Jeu 13 Mai - 12:23

    o/ Bienvenuuue !
    Encore un personnage loufoque... Quand est-ce que t'arriveras à faire quelqu'un d'à peu près normal hein ? XD

    Bon, maladie excellente, qui existe, c'est flippant xD

    En classe, il y a pas d'autre choix que de te mettre avec les Originaux, entre la misanthropie sarcastique et le sens poussé de la justice XD ( ou pas )

    En Clubs, je te propose Magie Noire ( tu peux en être la présidente si tu veux ) & Club de Musique. En annexe, Club de Mode, où elle essaierait de s'entendre avec les filles... Big Fail ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iskis.rabbitforum.org
Aleksei B. Hells

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 11/05/2010

Feuille de personnage
Surnom: Bloody
Maladie: Syndrome de Renfield
Relationships:

MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Jeu 13 Mai - 13:35

    J'ai déjà fait des personnages normaux ... ils ont fini anormaux T^T Pas ma faute ... 8D Et puis ose dire que tu n'adore pas mes personnages =P ( tu leurs piques leurs prénoms sans arrête Je devrais peut être commencer à me plaindre 8D )

    Ok pour la classe ( pas comme si j'avais mon mot à dire Wink )

    Pour les Clubs ( Président *_* Je veux ... MWOUHAHAH ), j'adoooooore ! 8D Le club de mode pour parler shopping et Garçon YOUHOU ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksei B. Hells

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 11/05/2010

Feuille de personnage
Surnom: Bloody
Maladie: Syndrome de Renfield
Relationships:

MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Lun 24 Mai - 16:52

FIni, je pense,
trop la flemme de bosser la fin de l'histoire x-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian D. O'Ryan

Prince
« It's a Pleasure to Serve you »
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Surnom: Prince ~
Maladie: Dysmorphophobie
Relationships:
MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Lun 24 Mai - 21:16

    Citation :
    J'ai demandé à ma mère l'autorisation pour me décolorer les cheveux. Et même si elle avait refusé je l'aurais fait quand même [ Ca me rappel quelqu'un ca T_T ].

    ............................ SANS COMMENTAIRES ! XD ( et maintenant je peux le dire : Il faut toujours écouter sa maman xD )



    Citation :
    Ce chien, petit, blanc, frisé, et bruyant.
    Heureusement que tu as dit frisé, sinon je me serais vexée ! XD Tracy, en revanche, prends en dans ta face ! XD

    Citation :
    J'ai tenté l'équitation, mais je crois pouvoir dire que j'ai peur des chevaux. En plus, ca pue.
    +1 ! XD

    Bref, après tout ça, je peux t'annoncer ta validation et te souhaiter un bon jeu parmi nous !

    ps: La signature.... Excellente ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iskis.rabbitforum.org
Aleksei B. Hells

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 11/05/2010

Feuille de personnage
Surnom: Bloody
Maladie: Syndrome de Renfield
Relationships:

MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Lun 24 Mai - 22:46

THANKS !
( je savais qu'elle de plairait *O* )
Je vais jouer ... Bientôt dans ce cas xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tracy R Pikky
In the Sky, In your Eyes ~
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 25
Localisation : Quelque part... ♫

Feuille de personnage
Surnom: Cissy
Maladie: Hallucination auditive
Relationships:

MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Mar 25 Mai - 7:04

Citation :

Citation :
Ce chien, petit, blanc, frisé, et bruyant.

Heureusement que tu as dit frisé, sinon je me serais vexée ! XD Tracy, en revanche, prends en dans ta face ! XD

Qui moi ? Razz Même pas, mon chien est adorable, calme, et des plus gentil... quand il dort en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian D. O'Ryan

Prince
« It's a Pleasure to Serve you »
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Surnom: Prince ~
Maladie: Dysmorphophobie
Relationships:
MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Mar 25 Mai - 10:14

Ton chien est un peureux frisé : Tu ne peux pas nier ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iskis.rabbitforum.org
Tracy R Pikky
In the Sky, In your Eyes ~
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 25
Localisation : Quelque part... ♫

Feuille de personnage
Surnom: Cissy
Maladie: Hallucination auditive
Relationships:

MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Mar 25 Mai - 18:02

il est peureux avec les gens qu'il ne voit pas tous les jours xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksei B. Hells

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 11/05/2010

Feuille de personnage
Surnom: Bloody
Maladie: Syndrome de Renfield
Relationships:

MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   Mar 25 Mai - 18:52

Mais arrêtez de flooder ma ficheuh !!!! \>w
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bloody Hells • « FINISH »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bloody Hells • « FINISH »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iris Bloody, une prof sanguinaire? Why not ? ( finish)
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Bloody London
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh Great :: ADMINISTRATION & CO' :: Rassemblement :: Iskis's Students-
Sauter vers: