Une académie pas comme les autres !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit tour aux dortoirs des hommes

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaye Ross

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 18/05/2010

Feuille de personnage
Surnom: Bobby Watson
Maladie: Syndrome de la main alien
Relationships:

MessageSujet: Petit tour aux dortoirs des hommes   Ven 4 Juin - 21:11

Sujet d’avant : Ici

« Ne t’inquiète pas, ce n’est pas parce que je fais des one night que je couche avec n’importe qui! », dit-elle avant d’éclater de rire.

Kaye avait remarqué dans l’expression du visage à Will que celui-ci semblait plutôt curieux sur ses relations, mais qu’il ravalait ses questions. Ce qui était probablement pour le mieux. Kaye en aurait eue gros à conté, même en enlevant tout ce qu’elle n’aurait pas voulue parler. Il faut dire qu’elle était plutôt fière de la plupart des choses qu’elle avait faites, mais que peut-être encore quelques blessures resteraient fraiches.

Après avoir fini de tout ramasser, et nettoyer toute trace de leur passage, No Name lui dit qu’ils feraient mieux de partir dormir, chose dont elle était d’accord. Elle commençait à être plutôt fatiguée, et un peu de sommeil avant les cours ne lui ferait sûrement pas de tort.

« Je ferais peut-être mieux de t’aider aussi… Puisque tu sembles… Enfin, tu marches croche. »

La brunette eue un sourire, un peu moqueur, et prit le bras de Will et l’entraina dans le couloir. Elle l’emmena jusqu’au marches qui séparaient les trois branches de dortoirs différents. Elle et Will ne faisaient pas partit de la même classe, elle faisait partie des Modernes, et Will, des Traditionnels. Voyant que No Name ne semblait toujours pas marcher plus droit que tout à l’heure, elle décida de l’emmener directement à sa chambre. Elle prit donc les marches vers les dortoirs des Traditionnels, et avec les indications que lui donna William, se rendit à sa chambre. Il ne semblait y avoir que lui qui habitait sa chambre, ce qui était une bonne chose, sinon ça aurait été compliqué expliqué la situation à un maudit boulet Traditionnel. Ce n’est pas parce qu’elle aimait bien Will qu’elle aimait tous les traditionnels, quand-même! Il fallait gardé un peu de rivalité tout de même!

« Voilà, on est enfin rendu!!! Ça me semble vide… »

Kaye entra dans la chambre, avec Will, et referma la porte derrière elle. C’est alors que Bobby Watson décida de dire un petit salut. Il se mit à déshabillé William. Kaye ne dit rien, et le regarda faire. C’était bien la première fois qu’elle laissait Bobby Watson déshabillé No Name sans dire quelque chose, ou protester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Taylor

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Surnom: No Name
Maladie: Syndrome de Capgras
Relationships:

MessageSujet: Re: Petit tour aux dortoirs des hommes   Sam 5 Juin - 8:23

William ne savait plus comment réagir. Il avait été accroché au bras de Kaye depuis les cuisines, et s'attendait à aller dormir maintenant qu'il étaient entrés dans sa chambre. Il ne regrettait pas d'être sorti de cette pièce cette nuit, parce qu'il avait vécu une belle soirée. Affecté par l'alcool pris et la fatigue qui l'avait envahi toute la soirée, il était désormais incapable d'amplement se contrôler. C'est pourquoi il n'essaya pas d'arrêter Bobby Watson de le déshabiller. Il connaissait pourtant les probabilités d'obtenir la réputation d'obsédé parmi les autres élèves fous d'Iskis. Pourtant, rejeter le fait qu'à ce moment, il voulait sauter des étapes avec Kaye n'aurait été qu'un geste hypocrite et un mensonge énorme. Il dévorait l'adolescente du regard, mais une hésitation certaine s'agitait chez William. Il craignait les conséquences qu'apporteraient ses prochaines geste. Il détestait définitivement l'idée d'un one night.

"T'es fatiguée Kaye. Dis à Bobby que tu ne couches pas avec tout le monde.", proposa-t-il.

Sa première et unique relation sexuelle avait été dans de circonstances semblables. Bien qu'il existait à l'époque un lien d'entière confiance entre William et Mélissa, ils avaient osé aller plus loin que prévu et tout sembla se briser. Leur relation ne fut jamais la même qu'auparavant, et ce fut peu avant le départ de cette dernière. Répéter la scène avec sa nouvelle amie lui faisait peur, parce qu'il désirait garder un fort potentiel d'amitié. Bien sûr il y avait toujours l'option de débuter une relation amoureuse pour ne pas tout ruiner, mais William ne connaissait rien de l'esprit de Kaye au sujet amoureux, sauf qu'elle considérait ce sentiment comme un défi. En fait, il doutait énormément sur la possibilité d'être en couple avec cette fille qui, après tout, aimait les mixes et le sexe. Elle était très différente de lui et tenter quelque chose sans la connaître pouvait être dangereux. La connaître. Oui, il voulait apprendre à connaître Kaye. Et pourtant, lorsqu'il reposa son regard sur elle après être arrivé à cette conclusion, la joie et la culpabilité qui avaient pris possession de Will étaient disparus soudainement. Ce n'était plus elle. Un sosie. Impossible. C'était impossible! Kaye avait fait ses preuves. Elle était authentique et fidèle à sa personnalité. La personne qui était devant lui ne pouvait pas être autre chose qu'un être humain! Ce corps et ces actions se devaient d'être ceux de Kaye! Et pourtant, rien n'y faisait. William sembla perdre son calme quelque secondes, toujours incapable d'établir un lien émotif avec celle qui le regardait et le déshabillait encore à un faible rythme. Il devait la retrouver, se convaincre de sa présence. Il espérait que ses actions fonctionneraient.

"Tu n'es pas un sosie, je le sais!", pensa-t-il, espérant qu'elle comprendrait le geste qu'il poserait.

William approcha son visage de celui de Kaye, et laissa tendrement ses lèvres se poser sur celles de l'étudiante. Le contact physique lui fit oublier ses hésitations et son doute sur l'identité de Kaye. Il avait réussi à se convaincre rapidement cette fois, mais avec une instabilité au niveau du contrôle de ses pensées, revenir à ses convictions originelles ne demandait pas le plus grand temps, ni un deuxième doute existentiel comme à son habitude. William l'embrassa un peu plus longtemps, savourant ce qu'offrait la bouche de Kaye, mais éloigna lentement son visage quelques secondes plus tard, s'attendant bien à recevoir une gifle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaye Ross

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 18/05/2010

Feuille de personnage
Surnom: Bobby Watson
Maladie: Syndrome de la main alien
Relationships:

MessageSujet: Re: Petit tour aux dortoirs des hommes   Mer 9 Juin - 19:46

La gifle qu’attendais William ne vint pas. Il avait fait quelque chose dont Kaye s’attendais un peu, elle avait plutôt courut après, mais elle ne s’attendait pas à cette sensation. Une sensation de brulure, à l’intérieur de son corps. Un sentiment de danger… Et d’amour. Ou de haine. Comme un stress, un pressentiment que quelque chose n’était pas du tout à sa place. Comme elle ne devait pas être en train d’embrasser William, que ce baisé, il n’était pas supposé se produire aujourd’hui. Les lèvres de Will la quittèrent trop tôt, et elle recula un peu, déboussolée. Elle ne comprenait pas. Seulement les filles lui avait déjà fait ressentir ce sentiment de danger, elle n’avait jamais été sérieuse avec un homme. Et William semblait beaucoup plus conservateur comparé à toutes les autres qu’elle avait déjà aimé.

Ce devait être l’alcool. Oui, sûrement l’alcool. Non. C’était clair que c’était l’alcool qui la faisait divaguer de cette manière. Qui la mélangeait et lui rapportait des souvenirs d’un passé lointain, de ses amours finis et de ses sentiments longtemps oubliés et perdus. C’était sans l’ombre d’un doute l’alcool qui lui faisait sentir coupable d’essayé d’utilisé No Name pour satisfaire ses besoins, sans prendre compte de comment celui-ci se sentait. Mais ce n’était pas l’alcool.

Bobby Watson avait arrêté de le déshabillé. Il avait tout simplement arrêté de se manifesté, et était retombé mollement vers le sol. Kaye n’avait même pas eue la décence de caché l’incompréhension dans son visage. Mais une chose restait claire, elle voulait y regouté. Maintenant. Pas demain, ni après demain. Elle le voulait, maintenant. Elle s’approcha de William à nouveau, et l’embrassa encore. Leurs lèvres se touchèrent, doucement au début, hésitant. Kaye tremblait un peu, d’une peur que ressentent les débutants, ceux qui apprennent à connaître le corps de l’autre, même si elle avait déjà embrassé des tas de gens, c’était… Différent avec William. La brunette passa sa main dans les cheveux de William, alors qu’ils commençaient à s’embrassé plus passionnément. Leurs langues commençaient à se touché, doucement, fougueusement. Elle arrêta de l’embrassé pour une fraction de secondes, juste assez pour voir que Bobby Watson avait déboutonné au complet la chemise de William. En l’embrassant de nouveau, elle fit tomber la chemise. Kaye parcourut, avec ses mains, le torse de William. Sa peau était douce, et brulante. Le bout de ses doigts frôlait le corps nu de l’homme qu’elle embrassait. Il sentait bon, son corps, ses courbes, ses muscles, tout la rendait folle. Elle le voulait.

Mais elle ne devait pas l’avoir. Elle mit fin brusquement au baisé langoureux, en ressentant un gros pincement au cœur, et recula de nouveau. S’éloigné de William, ne plus le sentir, ne plus l’entendre… Ne plus le voir. Son regard le fuyait. Comment, après tout, pouvait-elle le regardé en face. Kaye ne savait plus si elle devait avoir honte, si elle devait pleurer, ou si elle devait éclatée de rire. Tout ce qu’elle savait, c’est que ses émotions étaient beaucoup trop fortes, et qu’elle devait sortir d’ici. S’éloigné de William. Ne plus être sous l’influence de l’alcool. Ne pas se faire prendre dans les dortoirs des hommes, et surtout celui d’une classe qui n’était pas la sienne. Si les gens savaient, que diraient-ils d’elle ?
Encore incapable de le regarder en pleine face, Kaye se dirigea vers la porte. Elle l’ouvrit, et dos à William, murmura : « Je suis désolée… ».

(À toi de décidé si je pars ou si je reste, mon beau Nox !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Taylor

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Surnom: No Name
Maladie: Syndrome de Capgras
Relationships:

MessageSujet: Re: Petit tour aux dortoirs des hommes   Mer 9 Juin - 22:58

Tout s'était pourtant passé si vite. La claque attendue rendit plutôt place à un deuxième baisé. Le cœur de William fit un bond, et un sentiment de vide s'installa en lui. Il retrouva ce qu'il désirait depuis longtemps; un peu d'affection. Il ne pouvait désormais plus comparer cette soirée à celles avec Mélissa établies dans ses souvenirs. Tout était différent, nouveau. Il tint Kaye au niveau des hanches, incapable de faire ce que Bobby avait justement arrêté de lui faire subir. La déshabiller était la seule chose qu'il n'oserait pas faire en ces conditions. La nervosité l'avait conquis et lui aussi commençait à trembler un peu, incertain. Tandis que leurs langues s'entrecroisaient, ses mains à lui descendaient un peu. Son cœur battait rapidement et William crut un moment qu'il allait exploser, où tout simplement s'arrêter.

No Name goûtait aux lèvres qui lui semblaient sucrées de Kaye et il lui parut que le monde alentour de lui n'existait tout simplement plus. William ne pensait plus à la réaction étonnante de la fille, il ne pensait plus à ses petits problèmes, il ne pensait plus aux sosies. Elle se mit alors à parcourir son corps du bout de ses petits doigts. Il en frissonna longuement, se satisfaisant tout de même par le contact de leurs langues. Will regarda furtivement le corps de Kaye. Il la parcourut du regard, réalisant qu'elle avait réellement tout pour plaire. Ses seins étaient devenus à ce moment une source de grande tentation. Il réalisa d'ailleurs que ses mains étaient rendues au niveau des fesses de la jeune femme. William les remonta à peine, craignant tout le bonheur que pouvait lui apporter Kaye et le corps qu'elle avait. Le blondinet savait que Kaye et lui étaient bien différents. La distance entre les convictions de leurs classes respectives était bien trop grande pour une espérer une relation à long terme, mais il voulait être avec elle cette nuit. Il désirait franchir trop d'étapes avec cette adolescente, et il réalisa soudainement que dans un environnement d'études, le tout pouvait réellement lui être fatal. Ce qu'il étaient en train de faire en ce moment était beaucoup trop important pour être ignoré. À quoi pensait-il? Pourquoi arrêter ce baisé lui était-il impossible? Il l'ignorait, et tenta pourtant de prolonger le baisé.

Rien n'y fit. Elle arrêta soudainement tout mouvement provenant de sa bouche, puis se retira. William la regarda se diriger, sans rien dire, vers la porte de la chambre, qui d'ailleurs fut vide de compagnon de chambre à ce temps de l'année scolaire. No Name essuya d'un doigt ses lèvres mouillées puis s'assit sur le coin de son lit. La pièce était sombre, mais la lumière qui provenait du corridor dissipa rapidement les ombres. La forme noire dans le cadre de porte s'apprêtait à partir, et William ne pourrait l'en empêcher. Il tenterait pourtant de comprendre.

"Kaye, tu ne veux pas rester ici, cette nuit?", demanda-t-il, clairement dépourvu d'autres paroles pour la convaincre de ne pas partir. "Je ne comprends pas..."

William ne se relèverait pas. Lui-même semblait comprendre les risques que posait l'écoute de la passion. En ces lieux, les conséquences pouvaient être grandes, et Kaye serait très probablement la plus affectée dans toute cette histoire. Une réputation ruinée à Iskis représente la fin d'un étudiant. William croyait désormais la comprendre, et tenta de chasser les images de cette soirée trop bien pour lui. Il soupira, puis ajouta, désespéré:

"S'il-te-plaît, fermes au moins la porte derrière toi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit tour aux dortoirs des hommes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit tour aux dortoirs des hommes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
» Un petit tour à la volière [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh Great :: L'ACADÉMIE - INTÉRIEUR :: Sous-sols :: Dortoirs-
Sauter vers: